in

Quand le Rwanda s’approprie l’engagement citoyen

Le Rwanda a connu une histoire douloureuse en 1994, un génocide d’une rare violence qui a disséminé le peuple. Les Hutu et Tutsi se déchiraient entre eux pour des questions ethniques. Le bilan fut lourd : plus de 800000 morts en une année. Ce pays devait donc tout recommencer, se pardonner, s’accepter pour ce “commun vouloir de vie commune”. C’est dans cette optique que le pays a misé sur l’engagement citoyen à travers notamment l’Umuganda qui veut dire “rassemblement pour un objectif commun”.

L’Umuganda, un bel exemple d’engagement citoyen

Umuganda

Ce concept est défini par Claude Boeving dans Education à la citoyenneté comme étant “un état d’esprit qui permet de dépasser les limites d’Etat Nation pour arriver au concept de communauté qui englobe les concepts locaux, nationaux et régionaux dans lesquels vivent les individus”.

On ne peut donc plus réduire la citoyenneté au vote ou aux devoirs civiques, il faut y ajouter les multiples actions entreprises par un individu qui ont un impact social, économique et environnemental sur la vie de communauté.

L’Umuganda au Rwanda l’illustre parfaitement. En effet, le dernier samedi de chaque mois, de 8h à 11h, les citoyens participent au travail communautaire afin de servir la collectivité ou d’aider des personnes en difficulté. Il s’agit d’une obligation pour tout rwandais, tout genre confondu, âgé entre 18 et 60 ans, pourvu qu’il soit considéré comme apte.

En effet, L’umuganda est inscrit dans la Constitution rwandaise et une absence non justifiée peut être sanctionnée par une amende allant de 1 000 à 5 000 francs rwandais (entre 1 et 5 euros). De ce fait, toutes les classes sociales, toutes les “ethnies” travaillent main dans la main pour la Nation commune.

Au cours de ces activités, des bâtiments sont construits pour les nécessiteux, les canalisations sont réparées, les routes sont nettoyées. Chaque rwandais apporte sa contribution humaine, physique ou technique. C’est sur un élan de solidarité, de compassion, d’engagement citoyen que le peuple se réunit.

A lire aussi : Désormais, il est interdit de vendre des produits éclaircissants au Rwanda

L’Umuganda, un moteur de développement

Umuganda kagame

Comme le dit le président Kagame “ le développement du Rwanda se base sur le citoyen, et notre pays doit aller de l’avant pour ne plus se compter parmi les pays sous-développés. Nous ne devons pas être, pour toujours des assistés. C’est ainsi que tout un peuple gagne sa célébrité, sa valeur mais surtout sa fierté”.

L’Umuganda a permis de forger la citoyenneté et le patriotisme des rwandais. Ainsi, 80% des rwandais se sont mobilisés autour du travail communautaire dont 60h de travail bénévole pour les professionnels du pays. Par ailleurs, il a beaucoup contribué à la reconstruction du pays et au pardon national suite au génocide.

Il a également permis la cohésion entre des personnes de niveaux d’instruction et de catégories socio-professionnelles différentes. Enfin l’Umuganda a permis la construction d’au moins 11000 salles de classes destinées à l’éducation de base.

Aujourd’hui, Kigali, la capitale rwandaise est la ville la plus propre du continent et un des pays les plus attractifs du monde. Le Rwanda c’est surtout un pays qui peut compter sur les forces vives de la Nation. Un bel exemple à suivre…

A lire aussi : Le président rwandais Paul Kagame, citoyen d’honneur en Côte d’Ivoire