7 choses qu’on ne dit pas sur la vie des migrants africains

Les immigrés clandestins africains sont de plus en plus nombreux dans les pays d’Europe. La plupart du temps, ils bravent d’énormes dangers, comme si toute leur réussite ne dépendait que de leur présence en ces pays. Ce qu’on ne vous dit pas, c’est toutes ces choses qu’ils doivent endurer au quotidien. En voici quelques-unes.

D’abord, il y a le danger du voyage. Tout le monde n’a pas les mêmes capacités financières pour se payer le billet d’avion et aller vivre en France par exemple (les gens ne s’en iraient pas en Europe s’ils avaient les moyens de se payer un billet ; cette somme représente déjà beaucoup). Pour certains, bien qu’ayant ces fonds là, ils se voient refuser le visa. Certains passent alors par l’océan où, à bord d’embarcations de fortune, ils bravent des vents houleux et des dangers innommables, ainsi que des conditions de survie extrêmes. Pour d’autres, c’est la route du désert qui est prise ; ils font une traversée assez tumultueuse et passent par de nombreux pays avant d’atteindre les côtes Nord de l’Afrique.

Beaucoup de persnnes n’arrivent pas à destination. Alors que tout ce que voulaient ces immigrés, c’était de meilleures conditions de vie. Mais cela n’est que le début du calvaire, pour ceux qui réussissent à regagner les villes européennes. Voici quelques faits sur la en tant que clandestins.

  1. Les migrants sont, de facto, des sans-papiers, ils sont perpétuellement sur le qui-vive, craignant qu’on ne les retrouve, puisqu’ils sont en situation irrégulière.

2. Avoir du travail/gagner de l’argent en Europe n’est pas aussi facile qu’ils se l’imaginent.

3. Ils ont du mal à trouver du boulot ; s’ils en trouvent, c’est de petits travaux qui leur font gagner          des misères ou bien des travaux dans lesquels ils sont largement exploités pour trois fois rien.

4. Ils vivent dans des conditions précaires, dans des maisons parfois sans chauffage alors que               l’Europe est connu pour ses rudes hivers.

5. Ils doivent constamment trouver de l’argent à envoyer aux parents restés au pays.

6. Ils n’ont pas les moyens de se soigner s’ils venaient à tomber malades, alors que leur santé              peut très vite péricliter.

7. Ils ont constamment peur d’être rapatriés chez eux, ce qui serait un échec, au vu de tous les sacrifices consentis.

 

La vie d’un émigré est loin d’être facile. Beaucoup ne le savent pas mais l’Europe n’est pas cet eldorado tant chanté.

 

Ces trucs qui prouvent que tu perds ton temps avec ton mec

Ces choses que vous devez savoir sur votre sœur