in

#Trashchallenge : le challenge qui met tout le monde d’accord

Lancé, début mars par un internaute, le Trashtag challenge consiste à prendre en photo un espace public avant et après l’avoir nettoyé. Une formidable idée qui séduit de plus en plus et va à l’antipode des challenges inutiles et insensés qu’on a l’habitude de voir défiler sur nos murs et autres pages de réseaux sociaux.

Tout est parti d’un post d’un influenceur dénommé Byron Román, partagé plus de 323 000 fois par les internautes.

« Voici un nouveau défi pour tous les ados qui s’ennuient. Prendre une photo d’un endroit qui a besoin d’être nettoyé ou entretenu, reprendre une photo une fois que vous avez fait quelque chose pour y remédier, puis poster ».

Les trashchallenge qui nous ont séduits :

« Un jour Abidjan sera comme Kigali » de Aicha Diaby

Aicha Dibay une activiste ivoirienne qui n’a d’ailleurs pas attendu ce challenge pour nettoyer sa ville

<blockquote class= »twitter-tweet » data-lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Un jour Abidjan sera comme
#Kigali
Le nouveau challenge#TrashChallenge #trashtag #MOB_TEAM pic.twitter.com/VSajnJGIih

— Aïcha DIABY (@Adjanasta) 11 mars 2019

Pape Mbodj, le premier sénégalais qui s’est lancé

Samatha Muan de la RDC

Le trashtag en force en Asie

Nicolas Martin, le chroniqueur français qui sauve le dessert des bouteilles en plastique

Le trashchallenge séduit de plus en plus, il pourrait être le début d’une véritable conscience écologique.

A lire aussi : Alerte : Facebook exploite nos numéros de téléphone