Femme africaine scientifique
cropped view of female african american scientist looking through microscope
in

5 femmes scientifiques africaines pionnières dans leurs domaines

Ces 5 femmes scientifiques africaines sont pionnières dans leurs domaines.

A lire aussi : WIKI4WOMEN ou quand Wikipedia se féminise

Marie Korsaga

Marie Korsaga

Elle est devenue la première femme astrophysicienne de l’Afrique de l’Ouest en 2019. La Burkinabè était fascinée par les astres et les constellations depuis qu’elle est toute petite. Elle s’est spécialisée en astronomie lors de ses études universitaires et a obtenu son DEA. Sa thèse sur la reconsidération du rapport entre les matières noires et la luminosité des galaxies a été plébiscitée à travers le monde entier.

Francine Ntoumi

Francoise Ntoumi

Cette Congolaise a été la première femme africaine à recevoir le prix Georg-Forester qui distingue les chercheurs pour les travaux menés dans leur pays d’origine, et également le premier chercheur du Congo à publier dans la célèbre revue américaine Science. Que ce soit le paludisme ou autres maladies, la biologiste, chercheuse moléculaire a entrepris de nombreuses recherches notamment dans le cadre de sa thèse réalisée à l’Institut Pasteur de Paris.

Segenet Kelemu

Segenet Kelemu
Lauréate Afrique du Prix L’Oréal-Unesco pour la Science en 2014, elle a été la première femme à intégrer l’université d’Éthiopie et dirige aujourd’hui le Centre international de physiologie des insectes et l’écologie (Icipe) à Nairobi. Biologiste de formation, elle a trouvé le moyen de rendre les plantes fourragères plus résistantes aux maladies et aux changements climatiques afin de pouvoir nourrir de manière écologique et durable les animaux d’élevage.

Salimata Wade

Salimata Wade
Cette biologiste, nutritionniste, sénégalaise est engagée sur les questions de malnutrition. Elle a mis en place une des premières formations en Afrique francophone sur la nutrition et l’alimentation. Elle a mené des recherches également sur la valeur nutritionnelle des aliments africains et sur l’alimentation thérapeutique.

Geneviève Barro

Geneviève Barro
Experte internationale en évaluation du CAMES et assurance qualité dans les universités, membre du comité d’experts en évaluation des programmes de formation de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Madame Barro a été la première femme Maître de conférences de mathématiques du Burkina Faso. Elle défend dans son quotidien les valeurs de sincérité, humilité, loyauté, et un sens du travail bien fait aiguë.