Legendes can Nwankwo Kanu
in ,

Nwankwo Kanu, la perche

Qui se rappelle de sa superbe danse, en 1996, à Atlanta, après son but fantastique avec le Nigéria, en demi-finale, face à l’ogre brésilien ? C’était la belle époque. L’âge d’or du football nigérian. Avec des joueurs formidables : Jay-Jay Okocha, Emmanuel Amunike, Taribo West, Celestine Babayaro, Sunday Oliseh, Daniel Amokachi, Tijani Babangida… Kanu était à la tête de l’attaque. Super joueur. Talentueux et créatif. Reconnaissable entre mille, par sa grande taille, qu’il savait utiliser à bon escient. Il a eu une belle carrière qui l’a mené à l’Ajax d’Amsterdam, à l’Inter Milan, à Arsenal surtout. Hormis l’or olympique, il a été vainqueur de la Coupe du monde des moins de 17 ans en 1993 et finaliste malheureux de la Coupe d’Afrique des nations en 2000. Il a remporté le Ballon d’or africain en 1996 et en 1999.

A lire aussi : Aliou Cissé, capitaine courage