in

Les femmes vont arbitrer la CAN U17

Les femmes arbitres sont souvent cantonnées aux compétitions féminines si elles ne sont pas sur le banc de touche. Elles sont donc à la fois écartées des postes les plus valorisés et contraintes de se limiter aux domaines réputés féminins. Pour remédier à cela, la Confédération Africaine de Football (CAF) annonce que des arbitres femmes vont officier pour la première fois lors de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans en Tanzanie du 14 au 28 avril.

Les femmes vont arbitrer la CAN U17

FEMME ARBITRE

Si les femmes sont habituées à diriger de grands matches dans les compétitions féminines, elles sont en revanche le plus souvent cantonnées aux catégories inférieures chez les hommes. Aucune femme n’a d’ailleurs arbitré ne serait ce qu’une fois la Coupe du monde. Et quand elles parviennent en première division, elles se retrouvent généralement juges de ligne ou « quatrième arbitre ». Il est vrai que le monde du football intéresse plus les hommes que les femmes donc la comparaison purement mathématique n’est pas pertinente. Cependant, les femmes arbitres n’ont pas souvent accès aux opportunités malgré leurs compétences à cause du sexisme. Certains demeurent convaincus qu’une femme n’est pas en mesure d’arbitrer un grand match. La CAF compte ainsi pour une première, intégrer des femmes dans l’arbitrage de la plus grande compétition de football africain. Elles seront 3 sur les 29 arbitres et arbitres assistants sélectionnés. Il s’agit de l’arbitre tanzanienne Jonesia Rukyaa Kabakama et les arbitres assistantes Mary Wanjiru Njoroge et Lidwine Rakotozafinoro respectivement originales du Kenya et du Madagascar.

Cette décision est pour la confédération l’occasion de montrer l’étendue du talent de l’arbitrage féminin et donner l’opportunité à ces femmes d’emmagasiner de l’expérience au plus haut niveau. La CAF ouvre ainsi une nouvelle page dans l’histoire du football africain.

À lire aussi : L’international ivoirien Emmanuel Eboué ruiné par une femme, sauvé par une femme