drogba weah
in

Drogba ne fera pas comme Georges Weah

Tout comme Samuel Eto’o, Didier Drogba ne souhaite pas se lancer en politique au sens traditionnel du terme. Cela malgré le rôle important qu’il a joué et qu’il continue de jouer dans le processus de réconciliation national en Côte d’Ivoire. L’ancien buteur de Chelsea n’envisage pas de devenir président de la république, comme l’est aujourd’hui le libérien Georges Weah.

Drogba a beaucoup participé à la recherche de la paix en Côte d’Ivoire

Drogba

En 2006, la Côte d’Ivoire s’est sualifié pour le Mondial en Allemagne grâce à sa génération dorée dont le capitaine n’était autre que Didier Drogba. A cette époque, le pays était en proie à une crise politico-militaire en plus d’être séparé en 2.

Drogba a joué le rôle de médiateur en réussissant à obtenir la tenue de l’un des matches du pays au stade de la Paix de Bouaké, fief du camp rebelle, en présence de toutes les parties prenantes.

Même après la crise post-électorale de 2011, il a accepté la vice-présidence de la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation, organe principal du processus de paix en Côte d’Ivoire, pour une durée de 5 ans.

A lire aussi : Didier Drogba annonce officiellement sa retraite

« A partir du moment où tu as une opinion tu fais de la politique »

drogbaweah

« J’ai toujours dit qu’à partir du moment où tu as une opinion, tu fais de la politique. Après il y a différentes sortes de politiques. Moi je me suis consacré à ma fondation et j’ai fait de la politique à ma manière, en faisant du social, en aidant les gens.

En Côte d’Ivoire, personne ne peut te dire : ’Didier est de tel parti’, ceux qui diront ça sont des menteurs. Ce privilège, je veux le garder le plus longtemps possible », a indiqué l’ancien international ivoirien à Canal Football Club.

« George Weah est un exemple. A 40 ans, il n’avait pas décidé d’être président de la République. Je ne l’envisage pas », a-t-il ajouté.

A lire aussi : Samuel Eto’o ne sera pas le second George Weah