in

Art Xaleyi, la protection sociale des enfants à travers l’art

L’association ArXaléyi a été créée par l’artiste sénégalais, Madiaw Ndiaye. C’est un projet qui s’active pour la protection sociale des enfants et des jeunes à travers l’art.

ArtXaléyi veut ainsi renforcer la participation des enfants et des jeunes au développement communautaire par l’action culturelle.

Son fondateur pense que la participation est une stratégie facilitant la protection sociale des enfants. Elle confère à ces derniers un pouvoir de décision, de mise en œuvre et de gestion des activités. Le but est de mettre à la disposition des enfants et des jeunes des espaces de création artistique et culturelle, en leur laissant la pleine responsabilité de l’animation. C’est une façon de permettre à ces enfants et ces jeunes de traiter des questions relatives à leur condition de vie et de trouver des solutions pour eux-mêmes et par eux-mêmes.

Contribuer à l’éducation et à l’épanouissement des enfants et des jeunes

L’association met en place des modules de formation pour un apprentissage alternatif afin d’élargir le champ de possibilité dans la formation des enfants et des jeunes. Elle crée et diffuse des projets artistiques pour l’insertion et la réinsertion sociale et professionnelle des enfants et des jeunes en situation de vulnérabilité.

Elle veut donner des outils aux enfants et aux jeunes pouvant leur permettre de s’insérer dans le milieu professionnel. C’est aussi une manière de mettre en place des programmes d’activité artistique qui occuperont l’enfant et le jeune et les empêcheront de s’adonner à la délinquance. 

L’enfant, en faisant de l’art, exprime son ressenti, sa haine et son amour. C’est un acte de conscience,d’abord de son état en tant qu’être au présent (sa situation actuelle) et de sa lutte prospective pour redéfinir son futur.

De ce point de vue, ArtXaléyi n’est pas qu’une association communautaire, mais une toile blanche où l’enfant vient peindre les formes et les couleurs de sa joie de vivre,de sa plus profonde peur, de sa plus grande peine , de son plus lointain souvenir et enfin de s’imaginer ou d’architecturer son avenir.

L’association organise, chaque année, un marathon de lecture, dont l’objectif est de redonner le goût de la lecture aux enfants et aux plus jeunes.