in

Les rapports hommes-femmes changent avec décembre en Côte d’Ivoire

En Côte d’Ivoire, il y a une chanson populaire où on dit : « quand quelqu’un laisse quelqu’un prend ». Cela fait référence au fait qu’une femme puisse facilement refaire sa vie après une rupture amoureuse, même si « elle n’est pas diplômée en beauté ». Toutefois, en décembre, la donne change. Quand quelqu’un laisse, tout le monde le force à reprendre, même celle qui a été laissée.

En décembre, les mecs inventent toutes sortes d’excuses pour rompre leurs relations

« Chérie, je te parle et tu as le culot de respirer. C’est fini entre nous. » C’est un peu exagéré, mais c’est dans cette démarche que la plupart des garçons s’inscrivent en décembre.

Ils cherchent à rompre avec un maximum de leurs copines (de gros infidèles) car c’est un peu trop cher de financer la coiffure, les habits et chaussures ainsi que les sorties de 2 femmes ou plus.

A lire aussi : 5 choses que les femmes aiment et veulent voir les hommes porter

Les filles deviennent plus réceptives vis-à-vis des dragueurs

Car les pigeons n’apprennent pas de leurs erreurs. Une Ivoirienne, bien jolie et particulièrement astucieuse, peut facilement se retrouver avec un budget de 10 millions pour les fêtes. Cette vidéo, mettant en scène les concernées, l’illustre parfaitement.

A lire aussi : Les femmes et les secrets des perles africaines

Certains mecs s’en tirent beaucoup mieux que les autres

Il s’agit de ceux qui ont réussi à rendre leur copine tellement amoureuse d’eux qu’elle n’hésite pas à leur remettre une bonne partie de leur cagnotte provenant des « pointeurs » (les dragueurs dans l’argot ivoirien). Quand la femme n’aime pas, elle prend. Quand elle aime, elle donne.

A lire aussi : 5 choses hilarantes que font les femmes pour faire croire qu’elles sont passées à autre chose