10 Livres d'auteurs africains qui ont marqué nos vies
in

10 Livres d’auteurs africains marquants

La littérature africaine est florissante et abondante. Elle a connu un essor vers la fin des années 50 et le début des années 60, après la décolonisation et le début des indépendances.

Beaucoup d’écrivains tels que le Nigérian Chinua Achebe, le Camerounais Mongo Beti, les Sénégalais Léopold Sédar Senghor ou Mariama Ba, le Guinéen Camara Laye etc., ont marqué le continent.

Plus de six décennies après, ils sont encore omniprésents dans les esprits. Plusieurs générations d’Africains ont appris à travers les œuvres de ces célèbres écrivains.

Aujourd’hui, les hommes et les femmes de lettres du continent ont encore cette capacité à captiver l’attention du lecteur et à le faire voyager à travers leurs écrits.

Contes, romans, poèmes, essais, théâtres, etc. se bousculent dans nos bibliothèques.

En effet, nous avons cette richesse littéraire incomparable.

Dans les années 70, ce fut une littérature de dénonciation à cause du désenchantement qui a suivi la décolonisation dans certains pays. Nous avons, ainsi, assisté à la parution de la biographie de Wole Soyinka inutilité : The Man Died: Prison Notes of Wole Soyinka, et d’Une si longue lettre de Mariama Bâ, entre autres.

À partir de 1980, les femmes de lettres deviennent de plus en plus visibles. On assiste à alors en 1983, à la publication de livres comme Le baobab fou : roman de Ken Bugul et L’appel des arènes d’Aminata Sow Fall en 1982.

Depuis quelques années, des nombreux auteurs de régions différentes émergent tels que Chimamanda Ngozi Adichie du Nigeria, la Sénégalaise Fatou Diome et Ibrahima Aya du Mali, qui ont repris le flambeau.

Nous avons sélectionné, pour vous, les 10 œuvres littéraires classiques africaines remarquables.

1- L’enfant Noir (Camara Laye)

L’enfant Noir (Camara Laye)

Ce roman autobiographique retrace l’enfance de Camara Laye. De la case de ses parents en Guinée à l’université française. Il a été publié en 1953 et depuis lors il a été lu par plusieurs générations en Afrique.

Ce livre est vu comme « l’un des textes fondateurs de la littérature africaine contemporaine ».

2- Le monde s’effondre (Chinua Achebe)

Le monde s’effondre (Chinua Achebe)

 

L’écrivain nigérian raconte ici la vie tragique d’Okonkwo. Ce dernier est un noble ancré dans la tradition de son clan. Il fait face aux vicissitudes de la vie lors de l’arrivé des colons Britanniques. Ce choc des cultures et ce changement radical scelleront son destin. La version anglaise du livre s’intitule « Things fall apart ».

3- L’aventure ambiguë (Cheikh Hamidou Kane)

L'aventure ambiguë cheikh Hamidou Kane

Le petit Samba Diallo vit aux « pays des Diallobés », il est disciple du maître coranique. Ce dernier est chargé de faire l’éducation islamique du jeune garçon. Diallo acquiert donc le savoir religieux avant de fréquenter l’ « école des blancs ».

4- Cahier d’un retour au pays natal (Aimé Césaire)

Cahier d’un retour au pays natal (Aimé Césaire)

Ecrit et publié en 1939 par Aimé Césaire, le Cahier d’un retour au pays natal est une œuvre littéraire majeure.

Ce livre marque le début du mouvement de la Négritude, courant littéraire et politique dont faisait partie, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon-Gontran Damas, Birago Diop, René Depestre et Guy Tirolien.

5- Ville cruelle – Eza Boto

Ville cruelle – Eza Boto

Eza Boto, connu aussi sous le nom de Mongo Beti est l’auteur de Ville Cruelle.

De Tanga Nord à Tanga Sud, Banda, le personnage principal, rencontre des nombreuses péripéties. Le long du trajet, Boto décrit une Afrique coloniale confrontée à d’énormes changements.

6- Une si longue lettre (Mariama Bâ)

Deux femmes africaines modernes, instruites et indépendantes échangent des lettres.

Ramatoulaye et sa meilleure amie Aïssatou, s’écrivent quotidiennement. Veuve depuis quelques jours, Ramatoulaye fait une sorte de bilan. Elle retrace sa vie de femme, d’épouse, de mère et de fille. Aissatou fait de même. Au fil des pages, on découvre un Sénégal post-indépendance ouvert sur le monde mais bien traditionnel.

7- Le pagne noir (Bernard Dadié)


Paru en 1955, Le pagne noir est composé de 16 contes africains. Ce livre a été traduit et publié en anglais sous le titre de The Black Cloth en 1987.

Bernard Dadié y met en scène Kacou Ananzé, l’Araignée. Entre humour et leçons de moral, l’auteur nous dévoile l’Afrique des années 50 et nous montre la sagesse des anciens.

8- Une vie de boy (Ferdinand Oyono)

Une vie de boy - Ferdinand Oyono

Le Camerounais Ferdinand Oyono nous raconte ici la vie de Toundi. Celui-ci quitte la maison de son père et s’installe chez les religieux de la Mission Catholique. Il quittera ce foyer pour devenir boy. Ce terme désigne un employé de maison.

9- Œuvre poétique (Léopold Sédar Senghor)

C’est un recueil est composé de tous les textes poétiques du Premier Président sénégalais.

Il fut réédité en 2006. Nous y retrouvons des poèmes comme Ethiopiques, Nocturnes, Lettres d’hivernage, Elégies majeures entre autres.

10- Les contes d’Amadou Koumba (Birago Diop)

Les contes d’Amadou Koumba (Birago Diop)

Le recueil de contes Les contes d’Amadou Koumba constitue une œuvre littéraire assez importante dans la culture africaine. Birago Diop les publie en 1947. Très en avance sur son temps, il retranscrit les dires d’un grand griot.

A lire aussi : 5 livres d’auteurs africains recommandés par Barack Obama