Les Délires de Takam
in

Les Délires de Takam, la web série camerounaise la plus suvie en Afrique

En Afrique, les gens se connectent sur internet pour 2 choses : s’informer et se divertir. Dans le second cas, les internautes se penchent soit sur le son de leur artiste  préféré, soit ils regardent une web série humoristique. Dans cette catégorie, c’est « Les Délires de Takam » qui remporte la palme d’Or au Cameroun. Enregistrant plus de 100 000 vues en 24 heures par épisode, elle fait partie des web séries les plus suivies du continent.

La Belle et la Bête façon poulet DG

Ulrich Takam est un étudiant et photocopieur pas très beau et à la langue bien pendue. Il croise une belle étudiante du nom de Joys et décide de la draguer. Celle-ci finit par accepter (après un an) et ils finissent par vivre ensemble. La série décrit cette fameuse vie de couple, ponctuée de bagarres de tourtereaux, d’irruption d’autres femmes dans la vie de Takam (Larissa et la voisine) et de soubresauts particulièrement rocambolesques.

La première saison de la série est terminée et comporte 27 épisodes. Les fans sont nombreux à attendre la suite, car Joys, qui est en fait la fille d’un haut gradé de l’armée, a été obligée de quitter « son foyer » par son père. Là où tout semble indiquer que Takam ne reverra plus sa belle, il subsiste un dernier espoir en la personne de la mère de Joys. On espère que la production conservera ce qui a fait le succès de la première partie : la simplicité de l’histoire, des personnages aux caractéristiques uniques et un Takam plus fou que jamais.

Celui-ci est toujours très ému quand il parle de la série

« Je me rappelle sans trahir un secret, quand on lançait un après-midi on s’est retrouvé avec Joys Ghisain et Martial, l’équipe qui travaille autour on a fait quatre sketchs aujourd’hui ce n’est plus possible parce qu’il y a la pression, il a un public, il y a une réelle audience qui devient au quotidien plus exigeante. Il faut traiter avec beaucoup de minutie et beaucoup de délicatesse l’ensemble des sujets qu’on aborde parce que c’est plusieurs personnes qui appartiennent à plusieurs couches sociales qui nous suivent, il faut satisfaire tout le monde et satisfaire ce monde c’est un travail acharné. On ne se retrouva pas là un matin allons-y le sketch est là non ! On travaille encore et encore. »

Le succès de « Les Délires de Takam » est caractéristique du boom que connait en ce moment le monde de l’humour en Afrique, grâce à la vulgarisation grandissante d’internet et des réseaux sociaux. Au Cameroun, le plus célèbre des web-humoristes est sans doute Moustik le Karismatik. Parti de rien, il est devenu une marque et un chef d’entreprise (Moustikair). Il apparaît d’ailleurs à un moment donné dans « Les Délires de Takam ».