in

Chantal Djédjé fait vivre l’art ivoirien à travers la Fabrique culturelle

Réalisatrice, cuisinière, Chantal Djédjé est une passionnée dans beaucoup de domaines. C’est ainsi qu’en 2014, elle réaménage un local dans le quartier des deux plateaux en Côte d’Ivoire. Elle y créa un lieu unique de fusion des talents ivoiriens, la fabrique culturelle. 

A lire aussi : Adú, un long métrage béninois qui promet

La Fabrique culturelle est un lieu connu de tous en Côte d’Ivoire. C’est un espace libre où la culture est mise en valeur. Il est située aux deux plateaux, au bord de la lagune Ebrié. La villa contient un podium de 24 m2 pour les spectacles, deux salles polyvalentes de 75 m2 chacune. Également, un plein-air d’une capacité de 100 places assises, et un bar convivial. On peut y voir tous les jours des expositions de peinture, expression corporelle, café littéraire, danse, spam, hip hop, toute forme d’art. « Je suis persuadée que dans une ville en renouvellement comme la nôtre, territoire par excellence de multiples expérimentations et aménagements urbains, la culture est à même de s’interroger sur sa capacité à représenter le monde d’aujourd’hui », indique-t-elle sur lafabriqueci.com.


Fille du conseiller régional de Gagnoa, elle a tenu à rendre ce que sa ville lui a donné. Formé à l’école de l’art à Paris, elle a toujours été passionnée par l’expression artistiques. En 2018 grâce à plusieurs bénévoles, elle a créé le premier festival de cirque en Côte d’Ivoire.

De par ses diverses expériences dans le monde, Chantal Djédjé tient à rendre à la nouvelle génération tout ce qu’elle a appris. Son objectif est d’offrir à des millions de talents ivoiriens des outils pour progresser et rendre fier le pays.