fary
in

Fary ne fait pas rigoler toute la France. Mais nous on s’est vraiment marrés

Le racisme anti-blancs est un sujet qui suscite de plus en plus de débats dans le monde occidental. Certains pensent que les Blancs, du fait de leurs privilèges, ne sont pas ou ne peuvent pas être victime de racisme. D’autres affirment le contraire. Alors quand Fary fait des blagues sur le manque de diversité aux Molières 2019 et sur le fait que les Blancs ne peuvent pas bronzer partout, il provoque la colère de Laurent de Béchade, président de Organisation de Lutte contre le Racisme Anti-blanc.

A lire aussi : Victime de racisme, Donel Jack’sman riposte avec « dignité »

Le racisme anti-blancs existe-t-il ?

Oui si on s’en tient à la définition de l’ensemble des dictionnaires disponibles sur le marché. Larousse.fr définit le terme racisme de 2 façons :

« Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie. » et « attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes. »

Considérant la première définition, toute personne qui considère que les Noirs sont inférieurs au Blancs ou que les Blancs sont privilégiés par rapport aux Noirs et dont les comportements sont guidés par cette croyance, est raciste. En somme, tout le monde est raciste.

La seconde définition élargit le champ des possibles en incluant n’importe quel groupe de personnes identifié. Le site donne même l’exemple du racisme anti-jeunes. Si ce racisme peut exister, pourquoi pas le racisme anti-blancs ?

Oui il existe, mais on peut en rire

Les personnes qui pensent que le racisme anti-blancs n’existe pas avancent souvent comme argument que les Blancs ne sont pas victimes de discrimination à l’embauche ou de discrimination pour accéder à un logement. Un Blanc ne se fait pas contrôler par la police parce qu’il est Blanc.

Il est vrai que dans des pays comme la France, ce genre de choses n’arrivent quasiment qu’aux Noirs. Cependant, elles ne peuvent pas permettre de nier l’existence du racisme anti-blancs. Elle montre juste que les Noirs et Arabes sont plus victimes de racisme que les Blancs.

Lorsqu’un Blanc se fait violemment agresser par des personnes d’autres communautés, à cause de sa couleur de peau, c’est du racisme. Même si on peut dire que c’est fait en réponse au racisme subi, cela reste du racisme. Œil pour œil, dent pour dent, racisme pour racisme.

Le meilleur remède contre le racisme, c’est de ne pas en parler comme le prône Morgan Freeman ou d’en rire. Et pour en rire, il ne faut pas forcément faire comme Fary, mais comme Donel Jacks’man et Bun Hay Mean.