CITATIONS DE ROSA PARKS
in

10 magnifiques citations de Rosa Parks pour apprendre à dire « Non » de toutes ses forces

Rosa Parks fut une femme courageuse qui a dit « Non » de toutes ses forces au système de discrimination et d’oppression le plus injuste du siècle précédent. Elle reste un symbole de liberté et de dignité. Ces 10 citations de Rosa Parks nous rappellent à quel point cette activiste célèbre du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis était capable d’inspirer les autres.

A lire aussi : Michelle Obama sort ce 13 Novembre ses mémoires intitulés: « Becoming »

(1) Les gens ont toujours cru que je n’avais pas cédé ma place parce que j’étais fatiguée. Ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement. J’étais surtout fatiguée de devoir capituler.

(2) Le racisme est toujours avec nous, mais c’est à nous de préparer nos enfants pour ce qu’ils doivent répondre, et, nous l’espérons, nous vaincrons.

(3) J’ai appris au fil du temps que lorsque nous sommes fermement résolus, la peur diminue. Savoir ce qui doit être fait, fait disparaître la peur.

(4) Je voudrais que l’on se souvienne de moi comme d’une personne qui voulait être libre, pour que les autres le deviennent aussi.

(5) Vous ne devez jamais avoir peur de ce que vous faites quand vous faites ce qui est juste.

(6) Je voyais passer le bus chaque jour. Mais pour moi, c’était comme ça. Nous n’avions d’autre choix que d’accepter ce qui était notre quotidien, un très cruel quotidien. Le bus fut un des premiers éléments par lesquels je réalisais qu’il y avait un monde pour les Noirs et un monde pour les Blancs.

(7) Enfant, je pensais que l’eau des fontaines pour les Blancs avait meilleur goût que celles des Noirs.

(8) On doit vivre sa vie en essayant d’en faire un modèle pour d’autres.

(9) Au moment où j’ai été arrêté, je ne savais pas ce que ça engendrerait. C’était juste un jour comme un autre. Ce qui a changé les choses, ce sont toutes les personnes qui se sont jointes au mouvement.

(10) Je suis fatiguée d’être traitée comme une citoyenne de seconde zone.

Quand on sait que Rosa Parks était « trop timide pour dire non »

ROSA PARKS

En 1943, Rosa Parks a intégré le Mouvement des droits civiques à Montgomery. Elle a été désignée au poste de secrétaire, à une époque où c’était perçu comme un travail de femme. Elle dira à ce propos : « J’étais la seule femme du groupe et il avait besoin d’une secrétaire et j’étais trop timide pour dire non. » Ce n’était plus le cas 12 ans plus tard, dans ce fameux bus.