tchiper
in

Tchiper : un geste africain qui relève de l’art

Vous voulez trouver un sens au verbe « tchiper » ? Bon courage ! Si à l’origine cette onomatopée servait (sert toujours) à exprimer le mépris qu’on a vis-à-vis de quelqu’un d’autre, elle veut dire tellement de choses aujourd’hui qu’il serait fastidieux de toutes les énumérer. Le tchip est une des caractéristiques culturelles les plus célèbres de la communauté noire dans le monde entier. Il est même adopté par d’autres groupes, preuve qu’il est bien plus qu’un son. C’est un signe identitaire.

A lire aussi : En s’amusant à faire peur aux gens, Mahfousse a failli se faire lapider

Tchiper veut dire tout et n’importe quoi

Pour déterminer le sens d’un tchip, il faut s’intéresser au contexte et à l’expression du visage ou du corps du tchipeur. S’il a l’air fatigué, il tchipe parce qu’il est fatigué. S’il a l’air méprisant, il tchipe pour exprimer son mépris. Et dans la plupart des cas, la manière de tchiper n’est pas la même.

Une personne fatiguée aura probablement un tchip beaucoup moins long et moins appuyé qu’une autre qui veut insulter en tchipant. Pour certaines personnes, tchiper est juste un tic, une habitude qu’elles ont quand elles parlent. Elles sont mêmes capables de tchiper avant de répondre à une salutation, ce qui peut être troublant même pour des Africains.

Le tchip crée des chocs culturels insolites

Quand un Noir tchipe devant un Blanc, celui-ci est généralement perplexe. Certains n’arrivent même jamais à s’y habituer. Il y a même eu des débats en France pour savoir s’il fallait interdire aux élèves de tchiper, surtout quand il s’adresse aux professeurs. Après tout, il est souvent signe de manque de respect.

En effet, même en Afrique, il est très impoli de tchiper quand on s’adresse à une figure d’autorité, notamment aux parents. Eux ils en ont le droit car ils sont plus âgés, ce sont des patrons, bref ils ont autorité sur les autres. Interdire aux enfants de tchiper leur professeur est une question de respect.

On ne dit pas tchiper partout et il y a des formes très variées

Ce verbe est d’ailleurs une invention française pour qualifier ce geste de succion buccale. Chaque peuple à sa façon de l’appeler. En Côte d’Ivoire par exemple, on ne tchipe pas, on « dit tchrou » ou « tchrrrr ». Le tchip est un marqueur de la grande oralité qui caractérise les langues africaines.

Comme mentionner plus haut, il existe de nombreuses façon de tchiper. Il existe même le super-tchip qui consiste à claquer la langue juste après. Celui-ci n’est pas ambigu du tout. Il est utilisé pour montrer qu’il n’y aura pas de suite à une affaire, qu’elle est purement et simplement pliée. Tout un art !