église-kenya
in

L’argent des politiciens n’est pas le bienvenu dans ces églises kényanes

Au Kenya, selon le bureau anti-corruption  de plus en plus d’individus mal intentionnées utilisent les organisations religieuses comme canal de blanchiment d’argent mal acquis. Pour faire face à ce fléau, toutes les églises catholiques du pays ont reçu des instructions de leur clergé, dans le cadre d’une opération anti-corruption.

A lire aussi : 7 situations paradoxales qu’on voit dans les églises protestantes africaines

« Briser les chaînes de la corruption »

église-kenya

Tel est le nom de cette opération. Elle consiste pour l’Eglise catholique à ne plus accepter de dons en numéraires. De plus, les dons en nature d’une valeur supérieure à 500 dollars doivent désormais être accompagnés d’une lettre du donateur.

Les évêques ont d’ailleurs annoncé que des bureaux anti-corruption seraient mis en place dans les différentes églises. Ils permettront aux fidèles de dénoncer les cas de corruption dont ils seront témoin. Des mesures saluées par les autorités.

« La décision de l’Église catholique d’inciter ses fidèles à soutenir fermement la lutte contre la corruption en interdisant tous les dons sans traçabilité est bienvenu. » C’est ce qu’a déclaré  Twalib Mbarak, le chef de la commission nationale anti-corruption.

« Nos églises ne seront pas utilisées comme des plateformes politiques ou pour d’autres motifs que le culte de Dieu », a expliqué l’évêque Philip Anyolo. L’Eglise catholique n’est pas la seule à avoir pris de telles mesures. Depuis juin dernier, l’argent des politiciens est interdit au sein de l’Eglise anglicane.