oeufs
in

5 plats africains qui ne vous donneront pas l’eau à la bouche

Notre continent est de loin l’un des plus riche et surtout plein de surprises. Le Tiep, le mafé, le Ndolé entre autres sont loin d’être les seuls mets consommés chez nous.

(1) La viande de vipère

viande serpent

Au Cameroun, la viande de vipère est un aliment dit de « noblesse » notamment chez les Beti et chez les Bassa, c’est-à-dire qu’elle obéit à un rituel bien organisé et que n’importe qui ne peut pas la consommer.

Sa consommation est donc un signe de distinction sociale et seuls les initiés y ont droit.

A lire aussi : Les plats africains incontournables

(2) L’anus de phacochère

anus de phacochère

En Namibie, l’anus de phacochère est considéré comme la partie la plus appétissante de l’animal. C’est un plat léger. Cette partie se déguste grillée au barbecue.

A lire aussi : Ces 5 ustensiles de cuisine sont typiquement africains

(3) La viande de singe

viande de singe

En Afrique Centrale, notamment dans certaines régions de la République Centrafricaine, du Congo et du Cameroun, la viande de singe, considérée comme viande de brousse est très prisée.

Et ceci malgré les mesures prises contre le braconnage. Elle se prépare comme les autres viandes de chasse à toutes les sauces, comme la pâte d’arachides, l’huile végétale ou encore accompagnée de légumes.

A lire aussi : Recette facile d’akara au niebé ( haricots)

(4) La viande de chien

viande chien

Contrairement à la croyance populaire, il n’y a pas qu’en Chine que nos amis les chiens passent à la casserole.

Dans certaines contrées africaines également. C’est notamment le cas en RDC, chez les Lubas, au Togo chez les Kabyè et dans certaines banlieues d’Accra, au Ghana.

A lire aussi : Ces plats africains iconiques, beaux à voir et bons à manger

(5) Les vers mopane

vers mopane

Le ver mopane est une espèce de papillons présente dans presque tout le sud de l’Afrique, dont les grosses chenilles, les mopani ou vers mopane, comestibles, sont une source importante de protéines pour des millions de Sud-Africains.

A lire aussi : La chenille, un ingrédient de base pour de nombreux plats en Afrique