Nelson Boateng : L’ingénieur ghanéen qui construit des routes en plastique

Seulement 2 % des 22 000 tonnes de déchets produites annuellement au Ghana font l’objet de recyclage

nelson boateng routes en plastique

 

route plastique ghana

C’est de ce constat qu’est parti Nelson Boateng pour créer sa société et apporter une solution à ce problème environnemental. Son entreprise produit de l’asphalte à partir de ces déchets plastiques et de sable, aussi solide que l’asphalte traditionnel. Il est aussi plus compétitif en raison de son prix de 1 dollar contre 1,5 dollar pour son concurrent.

Une initiative salutaire

À Accra, les populations se plaignent souvent de l’état des rues. Comme dans de nombreux pays d’Afrique, on y retrouve des tas d’immondices que le gouvernement peine à éradiquer du fait de coûts de gestion élevés. Par le biais de Nelplast, l’ingénieur espère pouvoir rendre l’environnement plus sain.

Quelques difficultés rencontrées

La société est une PME en phase de test, avec une capacité de production limitée à 200 blocs par jour.. C’est donc à échelle réduite qu’elle réalise ses activités. Elle aurait bien besoin du soutien étatique et espère pouvoir décrocher des marchés BTP importants.