Angelique-Kidjo
in ,

Angelique Kidjo lance Afawa pour permettre aux Africaines d’avoir accès au crédit

En Afrique, les femmes occupent une place importante dans le commerce et sont nombreuses à être portées vers l’entrepreneuriat. Cependant, les conditions de leurs accès au crédit sont clairement désastreuses. Grande défenseure des droits de la femme africaine, la célèbre musicienne béninoise Angélique Kidjo a décidé de leur venir en aide avec Afawa, un projet financé à hauteur de 251 millions de dollars par le G7.

A lire aussi : 5 femmes d’affaires africaines qui imposent leur touche à l’industrie du luxe

Afawa, une solution contre les inégalités

afawa g7

Angélique Kidjo est convaincue que « les micro-crédits ne fonctionnent pas pour les femmes les plus pauvres. » Elle défend la thèse selon laquelle le système financier actuel ne tient pas compte de leurs spécificités et ne leur profite donc pas.

« Il existe aujourd’hui un déficit de financement de 42 milliards de dollars entre les hommes et les femmes en termes d’accès au financement en Afrique. » C’est pour réduire cet écart et améliorer l’accès au financement des femmes qu’elle milite.

AFAWA (Affirmative Finance Action for Women in Africa) est une initiative qui va consister en la collecte de fonds qui serviront de crédits pour toutes les commerçantes lésées par le système.

Au dernier sommet du G7 à Biarritz, une contribution exceptionnelle de 251 millions de dollars a été faite. L’argent a été confiée à la Banque Africaine de Développement et les bénéficiaires n’auront pas d’intérêts énormes à payer lors du remboursement.