in

La RDC coupée du reste du monde au lendemain des éléctions présidentielles

La République démocratique du Congo (RDC) n’a plus accès à Internet depuis le 31 décembre. Une mesure prise par les opérateurs de téléphonie sur instruction du gouvernement qui n’a toujours pas donné de justification officielle.

Les émetteurs de la radio RFI en RDC aussi ont été coupés depuis mardi. Les coupures ont commencé à partir de la capitale Kinshasa avant de s’étendre aux autres relais de la radio. L’accréditation de Florence Morice, correspondante de RFI à Kinshasa a aussi été retiré. Une situation déplorée par la radio qui demande le rétablissement de son accréditation et de sa diffusion sur le territoire congolais.

La fermeture de la communication par le gouvernement est lancée depuis lundi pour une durée indeterminé et sans motif jusque là. Ainsi, la population congolaise n’a plus accès à internet et aux réseaux sociaux, la circulation des SMS a aussi été interrompue et la radio mondiale ne retransmet plus d’informations.

À lire aussi : Vers une présidentielle sans violence en RDC