in

Avant Nigéria-Argentine, John Obi Mikel avait appris le kidnapping de son père

Il s’est tu pour ne pas mettre la vie de son père en danger, pour ne pas déconcentrer son équipe et faire perdre le Nigéria.

Pendant les 90 minutes du match perdu contre l’Argentine (2-1), le capitaine des Super Eagles, John Obi Mikel, portait sur ses épaules une énorme pression. Non pas celle de devoir mener le Nigéria en huitièmes de finale. Mais plutôt l’inquiétude liée à la terrible nouvelle qu’il a reçue avant la rencontre. En effet, son père avait été kidnappé. Les ravisseurs lui réclamaient une rançon de 10 millions de nairas.