Mansurah Abdulazeez
in

Mansurah Abdulazeez veut soigner le cancer

9,6 millions, c’est le nombre de personnes qui meurent chaque année à cause du cancer. Cette maladie est encore difficile à soigner, et les cas détectés en phase terminale ne laissent généralement plus aucun espoir de guérison. Pour lutter contre ce fléau, l’humanité peut compter sur une foule de chercheurs motivés, qui travaille d’arrache-pied pour trouver un remède. Mansurah Abdulazeez en fait partie.

A lire aussi : Parcours inspirant du docteur Benet Omalu, de la table d’autopsie à Hollywood

Mansurah Abdulazeez, une amoureuse des plantes et de la vie

Mansurah Abdulazeez plantes

Biologiste moléculaire nigériane, Mansurah consacre ses journées à la recherche scientifique, précisément à l’étude des plantes. Elle consacre ses efforts à l’identification des plantes nigérianes aux agents anticancéreux les plus puissants et les plus efficaces. Estimant le potentiel inouï de ces plantes, elle a décidé de trouver le moyen de l’exploiter, surtout que ce pan de la recherche scientifique est particulièrement délaissé.

« La recherche sur des herbes comme la Guiera senegalensis, utilisée par les guérisseurs traditionnels africains et connue sous le nom de Sabara par les habitants, a conduit à la découverte de plusieurs médicaments anticancéreux. À mon avis, cela démontre comment l’étude des plantes africaines peut aboutir à la mise au point de médicaments précieux. » a-t-elle déclaré à la revue Nature.

Le cancer, une maladie dangereuse

cancer

Ces quelques chiffres sur le cancer font froid dans le dos et on espère de tout cœur que les recherches de Mansurah porteront leurs fruits.

  • 1 homme sur 5 et une femme sur 6 développent un cancer au cours de leur vie
  • 1 homme sur huit et une femme sur 11 en meurent
  • Plus de 160 000 enfants sont touchés par le cancer chaque année
  • Au moins 90 000 enfants en meurent
  • Plus d’un cinquième des morts liées à un cancer du poumon sont causés par le tabac