Franc cfa
in

Le franc CFA est mort. C’est la France qui le dit

La France a finalement ratifié une loi qui met fin à l’utilisation du franc CFA par les anciennes colonies françaises. C’est ce qu’a révélé la porte-parole du gouvernement français, Sibeth Ndiaye.

« C’est au cours d’une visite officielle en Côte d’Ivoire en décembre 2019 qu’ils (le président Macron et les dirigeants français d’Afrique de l’Ouest) ont annoncé une réforme historique de la coopération monétaire qui devait conduire à la fin du franc CFA ».

« Comme le Président de la République a pu le souligner, cette fin symbolique s’inscrit dans le cadre d’un renouveau des relations entre la France et les pays africains », a-t-elle déclaré.

La ratification a été faite par le Conseil des ministres français mercredi, selon les responsables du gouvernement.

Les huit pays utilisant le franc CFA sont le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Ils peuvent maintenant procéder à la transition du franc CFA vers l’éco-monnaie qui devrait être adoptée par l’ensemble du bloc ouest-africain, la CEDEAO.

Ils ne conserveront plus les 50 % de leurs réserves dans le Trésor français. Pendant plusieurs années, ces anciennes colonies de la France ont eu leurs réserves conservées dans le Trésor français.

ratification Franc CFA

La ratification de la loi par le gouvernement français signifie également la fin de la centralisation des réserves de change de huit États d’Afrique de l’Ouest auprès du Trésor français. Il n’y aura plus de représentant français au sein du conseil d’administration de l’union monétaire.

Le franc CFA est utilisé dans 14 pays d’Afrique dont la population totale s’élève à environ 150 millions d’habitants et le produit intérieur brut à 235 milliards de dollars.

Les nouveaux changements ne concerneront que la forme ouest-africaine de la monnaie utilisée par le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

En effet, en 2019, lors de la visite du président Emmanuel Macron en Côte d’Ivoire, un accord a été conclu entre la CEDEAO et la France.

Cet accord devait mettre fin aux liens financiers entre les pays francophones d’Afrique de l’Ouest et la France.

« C’est un jour historique pour l’Afrique de l’Ouest », avait alors déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara.

A lire aussi : Comment reconnaître les faux billets de Franc CFA