Fake News et Coronavirus
in

Fake News sur le Covid-19 : comment les éviter ?

L’épidémie de Covid-19 touche de plus en plus de personnes à travers le monde, créant de la psychose chez les populations et une multitude de mauvaises informations. En Afrique, particulièrement, on peut constater une propagation d’idées fausses et de désinformation sur le sujet. Comment éviter les fake news sur le coronavirus ?

A lire aussi : Le don de la Guinée équatoriale à la Chine pour lutter contre le coronavirus fait parler sur Twitter

 

  • Évaluez la qualité du message

Très souvent certaines fake news peuvent se savoir assez vite quand on regarde de plus près. Vérifiez les fautes, le ton parfois alarmant de certains messages. Les messages du type « Attention », « Ce que l’on vous cache » sont à prendre avec des pincettes. 

Coronavirus

  • Ne partagez un message que si vous avez vérifié l’information

Une information circule tellement vite qu’il serait inconscient de la partager si vous n’êtes pas sûr qu’elle soit vraie à 100 %. Ne partagez un contenu que si vous pensez qu’il est vérifié et utile.

  • Vérifiez les sources

Il s’agit d’un réflexe que l’on devrait avoir tous devant une information. Qui est vraiment l’auteur du message ? La source citée est-elle la bonne ? Vous pouvez copier-coller également le texte dans le moteur de recherche Google et voir par vous-même si cette information est vraie, ce qui est dit sur elle sur d’autres plateformes. 

 

Coronavirus google

  • Utilisez tous les outils à votre disposition

Les vidéos et images peuvent être manipulées, mises hors contexte. Pour cela :

  1. Utilisez des plateformes officielles comme celle de l’Organisation mondiale de la santé qui présente les avancées heures par heures et les informations mondiales sur le sujet. 
  2. Consultez africacheck.org, le leader de la vérification d’information en Afrique pour savoir si votre information est vraie. 
  3. Utilisez les réseaux sociaux particulièrement Twitter en alertant quand vous voulez vérifier une information à partir du hashtag: #CoronaVirusFacts. 

 

Vous êtes à votre petit niveau responsable de grande chose. Une mauvaise information divulguée, c’est une chance de plus pour l’épidémie de continuer son évolution.