boeing 737
in

Ce que vous ne saviez pas sur le crash d’Ethiopian Airlines

Dimanche matin, le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines a quitté Addis-Abeba pour se rendre au Kenya. Quelques minutes plus tard, l’avion s’écrase à 60 kilomètres au sud-est d’Addis-Abeba, causant la mort des 149 passagers ainsi que des 8 membres de l’équipage. L’engin lui même, à savoir le Boeing 737 max est mis en cause car il s’est écroulé deux fois dans des circonstances similaires et ce, en quelques mois. Les questions et hommages fusent de partout.

Le Boeing 737 responsable du crash?

ethiopian airlines

 

Ethiopian Airlines est une compagnie compétente et professionnelle, les Boieng sont aujourd’hui incontournables dans le monde de l’aviation, ce qui fait que le crash de l’avion B 737, flambant neuf de surcroît, a créé un véritable choc. L’avion a décollé à 8h 8 de l’aéroport international Bole d’Addis-Abeba et il a disparu des contrôles radar six minutes plus tard. Il était piloté par le capitaine Yared Getachew qui à son actif plus de 8 000 heures de vol, l’avion avait aussi fait récemment l’objet d’une maintenance. Il était sensé atterrir à Nairobi vers 10h30. Les conditions météorologiques étaient par ailleurs bonnes au moment du décollage. Rien ne pouvait donc présager cette tragédie. 

Seul un fait demeure troublant : le même Boeing 737 max s’est écrasé il y a quelques mois en Indonésie dans les mêmes circonstances : l’avion disparaît des radars quelques minutes après son décollage. Selon le PDG d’Ethiopian Airlines, le pilote a fait part de « difficultés » juste après le décollage et il a demandé à rentrer sur Addis et a eu l’autorisation de faire demi-tour. C’était déjà trop tard. Des enquêteurs de l’agence éthiopienne d’aviation ainsi que des experts américains, ceux de Boieng y compris ont été déployés. Les résultats de l’investigation sont attendus. Quoi qu’il en soit Ethiopian Airlines a décidé de suspendre ses Boeing 737 MAX et la Chine a demandé à ses compagnies aériennes de suspendre les vols de ces appareils. Boeing de son coté a suspendu, la présentation de son nouveau bijou, le 777X prévu ce mercredi à Washington. Le constructeur aérospatial et aéronautique est désormais confronté à un sérieux problème de crédibilité. Réussira t-il à convaincre de la fiabilité de ses engins aux passagers, compagnies aériennes et investisseurs ? Comment effacer cette phobie du B 737 dans l’esprit de tous ces témoins de cette scène macabre ?

Vive émotion sur Twitter

ethiopian airlines

Le crash a endeuillé 35 pays selon France 24. Un comptage provisoire opéré par la compagnie, compte déjà trente-deux Kényans, dix-huit Canadiens, neuf Français, neuf Éthiopiens, huit Américains, huit Italiens, huit Chinois, sept Britanniques, six Egyptiens, cinq Allemands, quatre Indiens. Il n’y a eu aucun survivant. Des messages de sympathie ont fusé de partout pour partager la douleur des familles des victimes. Des membres de la communauté, des hommes de culture ainsi que des chefs d’Etat ont tous exprimé leur profonde tristesse :

A lire aussi : 4 choses très bizarres que des voyageurs ont voulu emporter en prenant l’avion