in

Les alliances politiques au Sénégal : Morale où es-tu ?

Les alliances en politique sont aussi solides qu’une brindille de balai. Elles peuvent durer longtemps mais la moindre pression suffit à ce qu’elles soient rompues. Au Sénégal, on assiste à une vague de ralliements au camp de l’actuel président qui a remis le mot transhumance à l’ordre du jour. Il s’agit plus précisément du cas Aïssata Tall Sall.

« Si la morale des politiques c’est de transhumer, on vaincra difficilement la transhumance »

Aissata TallSall

Qui aurait cru qu’après avoir fait une telle déclaration, la cheffe du mouvement « Osez l’avenir » aurait, elle-même, transhumer au profit de l’actuel président Macky Sall. Pourtant, Aïssata Tall Sall dit avoir mûrement réfléchi son choix.

Elle dit s’être entretenue avec Idrissa Seck, Ousmane Sonko et le président en exercice. C’est de ces entretiens qu’est née sa décision de rejoindre un camp. Elle a par la même occasion démenti l’information selon laquelle elle aurait cédé à des pressions de marabouts.

A lire aussi : Ces six présidents africains sont assis sur des sièges éjectables en 2019

Une preuve supplémentaire que tout est possible en politique

AissataTallSall

Une chose est sûre, on ne peut pas vaincre la transhumance en transhumant soi-même. Aïssata Tall Sall faisait l’unanimité au Sénégal sur un point précis : la concordance entre ses dires et ses actes.

Avec son ralliement, elle en a déçu plus d’un. Reste à savoir comment elle pourra se sortir de cette affaire.

A lire aussi : Lettre originale de Didier Awadi sur les élections au Sénégal